ORPC Salève

Protection Atomique Biologique Chimique

Le service de protection ABC occupe une place à part au sein de l’aide à la conduite: contrairement au suivi de la situation et à la télématique, il n’est représenté que par son chef.

En temps de paix, protection contre les radiations
En cas d’événement impliquant une augmentation de la radioactivité et dans ce cas seulement, la protection civile peut aussi être mise à contribution à la manière d’un module. Les accidents de transport ou de laboratoire présentant un risque de dissémination de substance radioactive ne sont en effet pas considérés comme événements impliquant un accroissement de la radioactivité et sont donc du ressort des sapeurs-pompiers qui interviennent en collaboration directe avec des spécialistes de la défense contre la radioactivité. La protection civile n’intervient pas non plus en cas d’événement chimique ou impliquant des microorganismes (arme B).
Les tâches suivantes relèvent en principe de la protection ABC:

  • conseiller les organes de conduite et la direction de l’intervention,
  • mesurer le débit de dose ambiant,
  • surveiller les doses accumulées par les forces d’intervention,
  • détecter les contaminations radioactives,
  • collaborer à l’instruction des forces d’intervention.

Equipement de protection

Parmi les éléments constituant l’équipement de protection ABC dont disposent toutes les personnes astreintes, le masque de protection ABC mérite une mention spéciale. Il protège de l’absorption (par voie respiratoire ou orale) de substances radioactives, de toxiques chimiques de combat et de microorganismes d’une certaine taille. Les cantons ont reçu des tenues de protection SA 99. Elles sont prévues pour protéger les formations d’intervention engagées suite à un événement ABC du contact avec des substances radioactives, contaminées ou empoisonnées. La Confédération a en outre mis à la disposition des cantons des appareils de mesure (dosimètres EDOS 99 et débitmètres de dose RA 99). Ces appareils sont attribués aux organisations d’intervention communales et régionales par l’intermédiaire de pools définis dans les projets cantonaux en matière de protection contre les radiations.